Le FN démasqué par l’Histoire

Le FN démasqué par l'Histoire

Le FN veut faire croire qu’il a changé et qu’il serait devenu un parti comme les autres.

Le FN n’a pas changé ! Il a modifié son discours pour élargir son influence en exploitant les angoisses de ceux que la politique libérale a plongé dans la désespérance.

Il pense y parvenir en combinant des thèmes sociaux, sensibles aux salariés, nourri de la peur de la différence de l’autre, de racisme, de xénophobie, d’islamophobie et de nationalisme dans un climat où se mêlent mécontentement, colère face au quotidien, inquiétude, angoisse et peur de l’avenir.

Mais le socle de son discours et de ses propositions demeure le concept de « préférence nationale » qu’il se propose d’inscrire dans le préambule de la Constitution.

Ce principe est clairement contraire aux principes fondamentaux défendus par la CGT, comme en atteste ses status, et aux principes républicains.

L’Histoire nous enseigne que les partis fascistes se sont souvent parés de vertus sociales pour accéder au pouvoir… Pour comprendre et ne pas se laisser piéger par ce discours, Les cahiers de l’Institut CGT d’Histoire Sociales a publié ce numéro spécial.

Prix de vente : 7€ (+ frais d’envoi)

Ce contenu a été publié dans Livres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *